PDR – Priorité 1 : Encourager le transfert de connaissance et l’innovation dans les secteurs de l’agriculture, de la foresterie et des zones rurales

  • Publics éligibles : Acteurs de l’enseignement scolaire, de la formation professionnelle et de l’éducation des adultes, Associations et assimilés, Chambres consulaires et organisations professionnelles, Collectivités territoriales et leurs groupements, Coopératives, Etablissements publics, GIE, Organismes de formation, Producteurs des secteurs agricoles et forestiers ou leurs partenaires privés.
  • Thématiques : Agriculture, Education, formation, Emploi, forêt, formation, innovation, Zones rurales
  • Budget 2014-2020 : 12 080 000 €

 

 

1.1 : Aide à la formation professionnelle et à l'acquisition des compétences

Description du dispositif :

Soutenir, dans un cadre collectif, la formation professionnelle à destination des actifs des secteurs agricole, viticole, forestier et agroalimentaire.

Actions pouvant être soutenues :

Les opérations porteront sur :

  • le renouvellement des générations,
  • le renforcement de la compétitivité des exploitations (par exemple sur les questions de modernisation ou d’embauche de salariés),
  • le développement de la valeur ajoutée des exploitations (par exemple sur la création d’ateliers de transformation et de commercialisation en circuits-courts),
  • l’agroécologie (par exemple sur les énergies renouvelables, les techniques qui favorisent la gestion de l’eau, la biodiversité, la préservation des sols),
  • la compétitivité et le développement dans la sylviculture et la foresterie.

Les actions doivent se dérouler sur le territoire régional.

Mode de sélection des projets :

Les opérations soutenues seront sélectionnées par appel à candidatures.

Principes de sélection :

  • Qualité des organismes de formation ou OPCA/FAF et compétences de leur personnel de formation,
  • Cohérence et la pertinence des propositions des organismes de formation et/ou OPCA/FAF,
  • Nombre de stagiaires concernés,
  • Objectifs opérationnels de la formation,
  • Suivi des stagiaires mis en œuvre à la suite de la formation.

Bénéficiaires :

Organismes de formation publics ou privés :

  • les organismes de formation professionnelle continue publics ou privés, déclarés auprès du ministère en charge de la formation professionnelle (DIRECCTE), conformément à la réglementation française,
  • les organismes collecteurs agréés par l’État pour la collecte et la gestion des fonds d’assurance formation (OPCA/FAF).

Publics ciblés :

Les destinataires de ces actions sont les agents des communes et communautés de communes ayant en charge la gestion des forêts, les sylviculteurs, les entrepreneurs de travaux forestier, les chefs d’entreprises agroalimentaires, les exploitants agricoles, les entrepreneurs de travaux agricoles, les salariés des secteurs agricole, alimentaire ou forestier, les élus de communes forestières, les membres des commissions communales en charge des forêts et les propriétaires ou gestionnaires de forêts.

1.2 : Aide aux activités de démonstration et aux actions d'information

Description du dispositif :

Soutenir, dans un cadre collectif, le transfert de connaissances, l’information et l’échange de pratiques à destination des actifs.

Actions pouvant être soutenues :

Les projets de démonstration et les actions d’information doivent se dérouler sur le territoire régional. Ils porteront sur :

  • le renouvellement des générations (par exemple la sensibilisation des cédants),
  • le renforcement de la compétitivité des exploitations (par exemple sur les questions de modernisation ou d’embauche de salariés),
  • le développement de la valeur ajoutée des exploitations (par exemple sur la création d’ateliers de transformation et de commercialisation en circuits-courts),
  • l’agroécologie (par exemple sur les énergies renouvelables, les techniques qui favorisent la gestion et la restauration de la qualité de l’eau, la biodiversité, la préservation des sols),
  • la compétitivité et le développement dans la sylviculture et la foresterie.

Mode de sélection des projets :

Les opérations soutenues seront sélectionnées par appel à candidatures.

Principes de sélection :

  • Suites opérationnelles du projet attendues,
  • Nombre et qualité du public cible impliqué,
  • Contribution à la S3* ou à la stratégie du PDR.

* La S3 ou Smart Specialization Strategy: stratégie de spécialisation intelligente mettant l’accent sur le territoire de Champagne-Ardenne sur certains domaines comme le développement d’une bioraffinerie territorialisée en lien avec une agriculture durable, l’optimisation des performances dans la mise en œuvre et l’utilisation des matériaux, les soins et services à la personne fragile, la gestion intelligente de l’énergie.

Bénéficiaires :

Organismes qui assurent les actions d’information et de démonstration :

  • établissements publics, dont les chambres consulaires,
  • collectivités, leurs groupements et leurs délégataires,
  • tout type d’associations,
  • GIE (Groupement d’Intérêt Economique) et GIEE (Groupement d’Intérêt Economique et Environnemental)
  • coopératives (dont les Coopératives d’Utilisation de Matériel Agricole, CUMA).

Publics ciblés :

Tous les actifs des secteurs agricole, viticole, agroalimentaire et forestier :

les élus de communes forestières ou leurs représentants, les agents des communes forestières, les membres de la commission bois communale, les chefs d’entreprises agroalimentaires, les exploitants agricoles, les entrepreneurs de travaux agricoles, les sylviculteurs, les entrepreneurs de travaux forestiers, les propriétaires de forêts ou leurs représentants, et les gestionnaires forestiers.

 

2.1 : Accès aux services de conseils et d'appuis aux entreprises agricoles, viticoles, sylvicoles, aux PME et à l'agroalimentaire

Description du dispositif :

Renforcer la mobilisation des services de conseil et d’aide à la gestion pour contribuer à la pérennité des activités agricoles, viticoles, forestières et agroalimentaires (notamment les conseils économiques et comptables liés à des projets d’investissement).

Actions pouvant être soutenues :

Pour bénéficier d’un cofinancement FEADER, le conseil doit porter sur l’un des thèmes suivants:

  • Accompagnement des porteurs de projets avant l’installation/création d’entreprise (par exemple, une assistance notariale),
  • Innovation dans les techniques de production,
  • Évolutions de process vers l’adaptation au changement climatique,
  • Biodiversité, protection de l’eau, préservation des sols,
  • Développement durable de l’activité économique des exploitations (notamment en matière de stratégie, de gestion des ressources humaines),
  • Sécurité au travail,
  • Les énergies renouvelables (ENR).

Mode de sélection des projets :

Les opérations soutenues seront sélectionnées par appel d’offres.

Principes de sélection :

  • Qualité des méthodes d’accompagnement,
  • Compétences du conseiller,
  • Qualité d’appréciation de la satisfaction du public cible (le porteur propose un système d’évaluation),
  • Contribution de la thématique abordée à la stratégie de spécialisation intelligente (S3).

Bénéficiaires :

Organismes privés ou publics, dont l’objet social inclut les activités de conseils, au profit du public cible opérant dans la zone rurale de Champagne-Ardenne :

  • Chambres consulaires,
  • Coopératives,
  • Associations,
  • Groupement d’Intérêt Economique et Environnemental (GIEE).

Publics ciblés :

  • Exploitants agricoles et viticoles,
  • Propriétaires forestiers ainsi que leurs représentants et exploitants forestiers,
  • Elus et les agents des communes forestières
  • Actifs de PME en zone rurale du secteur agroalimentaire ou du secteur forestier (Entreprises prestataires de Travaux Forestiers, ETF).

 

16 : Collaboration et mise en réseau entre les différents acteurs du monde agricole, forestier et rural

Description du dispositif :

Favoriser et initier des travaux collaboratifs entre acteurs du territoire.

Actions pouvant être soutenues :

  • Projets de coopération, et leurs dépenses inhérentes, en lien notamment avec l’emploi,
  • Coûts d’animation et de préparation des groupes opérationnels du Partenariat Européen pour l’Innovation (PEI) pour la productivité et le développement durable de l’agriculture,
  • Coûts d’animation et de fonctionnement pour la mise en œuvre de projets pilotes visant la mise en œuvre de nouveaux produits, procédés et technologies dans les secteurs suivants : structuration des filières dans les secteurs de l’agriculture, la forêt ou l’agroalimentaire, développement des relations entre les secteurs des productions végétales, animales et forestières, soutien dans le cadre de l’agro-écologie à l’adaptation des secteurs de la production agricole, viticole et forestière aux enjeux environnementaux et de changement climatique,
  • L’accompagnement et la mise en œuvre des stratégies de Développement Local mené par les Acteurs Locaux (DLAL), hors LEADER.

Mode de sélection des projets :

Les opérations soutenues seront sélectionnées par appel à candidatures.

Principes de sélection :

  • Pour les projets de coopération : le nombre et la diversité des partenaires ainsi que les impacts attendus en matière de création d’emplois, d’activités et d’investissements,
  • Pour les groupes opérationnels du PEI et les projets pilotes: les impacts et effets attendus sur les conditions de production, la complémentarité des partenaires, l’adéquation avec les thématiques régionales, la qualité du pré-projet porté par le groupement opérationnel et le caractère novateur des résultats attendus,
  • Pour les DLAL: le nombre et la diversité des partenaires, leur répartition, les impact et les effets attendus en termes de créations d’activités, d’investissements et d’emplois, la prise en compte des objectifs environnementaux.

Bénéficiaires :

  • Pour les projets de coopération : les établissements publics, les organismes et groupements à caractère interprofessionnel, les associations à but non lucratif, les collectivités et leurs groupements et les entreprises des secteurs agroalimentaire et forestier,
  • Pour les groupes opérationnels du PEI, les chefs de file assurant l’animation du groupe opérationnel (pouvant être issus des secteurs suivants : producteurs des secteurs agricoles et forestiers, agences et structures partenariales d’innovation, les établissements publics, les organismes et groupements à caractère interprofessionnel, les associations, les GIE et GIEE, les coopératives, les organismes de producteurs, les collectivités locales et leurs groupements, les centres technologiques, organismes scientifiques et de recherche, publics et privés, des secteurs de l’agriculture, de la viticulture, de la forêt et de l’agroalimentaire, et les entreprises de Champagne-Ardenne),
  • Pour les projets pilotes : le groupe opérationnel ou un chef de file issu des mêmes secteurs que ci-dessus,
  • Pour les DLAL : les collectivités territoriales, leurs groupements et délégataires, les partenaires privés.